Sur la route de Parkinson

Site de Claire Garnier :  https://www.surlaroutedeparkinson.fr

Pratique de l'alimentation cétogène.

Pour mon cas personnel, deux semaines de forte réduction de glucides ont donné des résultats spectaculaires : j'ai retrouvé une mobilité qui m'a permis de reprendre la danse de salon en couple.

A l'inverse, deux semaines d'écarts lors de vacances en Italie (pâtes et glaces  3 à 6 fois) m'ont ramenée à un état de lenteur, de blocages et de difficultés dans la marche.

 Ce comportement alimentaire prolonge les effets de chaque prise de dopamine par allopathie. Je reste à des dosages faibles tout en améliorant mon état.

 

Mon fil conducteur du cocktail alimentation-stress-activités physiques.

Cette page extraite de la revue Alternative Bien Etre d'août 2017  correspond à ma pratique quotidienne.

Actions sur la flore intestinale depuis cet été.

Le livre l'intestin au service du cerveau aborde très largement l'aspect ré-équilibrage de la flore intestinale. Mais c'est la vidéo d'un Professeur italien Claudio de Simone qui m'a interpellée. Ce professeur est gastro-entérologue et recherche via la relation intestins-cerveau des pistes pour traiter des maladies neurologiques comme l'autisme, Parkinson ou Alzheimer et également le diabète.

Les microbiotes des personnes en bonne santé sont différents des personnes ayant des maladies chroniques. les déséquilibres entre les bactéries du microbiote peuvent être regroupés en fonction des certaines maladies : déséquilibre des personnes en sur-poids, déséquilibre des personnes atteintes de Parkinson , ....

J'ai eu la chance de prendre contact avec l'équipe du Pr De Simone qui m'a proposée de tester des probiotiques ciblés "Parkinson". (voir la rubrique Sites de ce blog).

Nouvelle avancée dans l'amélioration de mon état : j'ai retrouvé une fluidité au niveau du haut du corps qui me permet de coordonner bras et jambes dans mes cours de Zumba.

Odorat et maladies neurologiques.

La baisse de la capacité à distinguer les odeurs est un indice de plus en plus sérieux d’un stade préclinique d’Alzheimer ou Parkinson. 

 A ce stade préclinique, il serait encore temps de contenir efficacement le risque de développer la maladie.

Dans mon cas personnel j'ai perdu l'odorat 12 ans avant le diagnostic de Parkinson. A l'époque cette perte de l'odorat n'avait alertée aucun des médecins rencontrés.

Témoignage d'un lecteur d'alternative bien être de décembre 2018.

J’ai pris mon Parkinson en main ! 

Retours positifs suite à des échanges sur mon expérience alimentaire.

Bonjour Nicole, je reviens vers vous pour vous remercier, car les conseils donnés ont grandement amélioré la vie de mon ami B. Il est par ailleurs suivi par un médecin positif, optimiste et ouvert à tous les possibles. Son médecin a aussi énormement insisté sur une discipline sportive quotidienne relativement intensive. Il a retrouvé des facultés perdues, et même si tout n'est pas rose, sa vie est bien plus agréable, et une phase de rémission commence pour lui avec une nette remontée du moral pour tout le monde. Nous sommes très heureux pour lui. H.

....Je continue toujours à contrôler mon alimentation minimum de glucides et prends l'huile de coco tous les jours. Difficile de tirer une conclusion, néanmoins c'est plutôt positif, la digestion est plus facile, bien être global. JM

......Je viens enfin vous faire un retour sur mon expérience de régime limitant les glucides. C'est en effet bénéfique. Je dois dire que je ne le suis pas scrupuleusement mais je force sur les légumes et diminue les féculents. Cela a des vertus multiples car on se sent plus léger et d'ailleurs on perd un peu de poids... Cela dit je craque assez facilement pour des desserts ou des glaces... Merci pour toute cette initiation que vous m'avez faite et pour toutes les recherches entreprises. V.

Retours suite à une discussion dans la liste COERULEUS@medicalistes.fr

......Par ailleurs je suis un traitement d’un médecin nutritoniste basé sur les théories du dr Perlmutter qui soigne la flore intestinale, et que je recommande chaudement . Les réferences données par Nicole sont de l’or en barre ! Merci tout plein. Mon médecin me dit que je devrais pouvoir réduire encore les prises ... au fur et à mesure de la gué;;rison de ma flore ... F.

 

.....Autrement notre expérience se rapproche du témoignage de Nicole : si fatigue, ne pas forcer et suivre la demande du corps. Éviter les situations anxiogènes. Activités sportives aquagym et pilates. la marche si possible. KIné et orthophonie....et nourriture surtout depuis qu'il est dit que les intestins sont le deuxième cerveau avec les mêmes neurones malades en cas de Parkinson.
Je ne connais pas le régime cétogène et vais de ce pas me documenter. Pour mon mari ce sont les protéines animales qui semblent profitables - viande blanche / jambon / oeufs y compris au repas du soir. C'est bienfaisant pour lui. Ce qui fait diminuer la prise du fromage. Beaucoup de légumes de préférence bio en cuisson vapeur. Fruits. Du pain complet. Merci pour les liens. ......J.

Témoignage : régime cétogène et sclérose en plaques.

Témoignage publié dans la revue Alternative et Bien être de février 2019.
Extraits :  "diagnostiquée en 2000....En janvier 2017, j’étais au bout de mes ressources pour continuer à me battre....l’ouvrage du Dr Terry Wahls, Sclérose en plaques : ma ré- mission grâce au régime paléo (éditions Josette Lyon, 2016) pour commencer un protocole alimentaire, car je n’avais plus aucun espoir.....Mon état de santé est de mieux en mieux et s’améliore encore et encore. Je découvre que cette maladie est réversible !...

 

L'article complet ci-joint ou directement accessible ici